Blog-notes

Sylvestre Orchestre : si on faisait aimer les arbres en les faisant chanter ?

Visuel Sylvestre orchestre par Sabine Zadrozynski

Une nouvelle fondation, Breizh Biodiv, soutient par le biais d’appels à projets des actions en faveur de la biodiversité en Bretagne. Ce qui nous amène à la question de ce que peuvent faire des lieux participatifs ouverts, experts en prototypage citoyen, pour contribuer à concerner, rassembler autour de cet enjeu.

Nous avons donc rassemblé des lieux et acteurs pour une action assez décalée et originale dans le cadre de l’appel à projet autour des arbres et de la biodiversité publié par la région Bretagne : le projet Sylvestre Orchestre.

L’idée est de s’aventurer à répondre à plusieurs questions :

  • Comment transformer la perception de l’objet arbre, consommable qui fournit du bois, en perception d’un être vivant sensible et relié avec les autres ?
  • Peut-on faire entrer dans le jeu « sérieux » des acteurs de l’écologie (spécialistes du vivant, associations historiques, scientifiques et territoires) des initiatives innovantes, artistiques, décalées, attractives, en mobilisant des espaces participatifs ancrés dans tous les départements bretons. Par exemple des fablabs déjà impliqués dans des projets de nature écologique et durables ?
  • Est-il possible d’utiliser ces lieux ouverts comme non seulement des forges de prototypes partagés dans le bien commun de l’humanité, mais aussi des lieux de conception de médiations pédagogiques « rejouables » partout, installables en kit, etc ?
  • Comment transplanter des performances artistiques, des capacités d’invention et de prototypage outillant du sens, dans des actions publiques d’intérêt général en organisant la rencontre de tiers-lieux bretons et des acteurs historiques ou institutionnels à l’échelle régionale ?
  • Et surtout : après cette année de confinement : comment partager du fun, de la joie, de l’envie au travers un projet positif où il y a du plaisir.

Nous avons donc formé une alliance en mode agile avec le Labfab de Rennes, La Fabrique de la Roche aux Fées (35), les Portes Logiques (Quimper, 29), le Fablab Lannion (22), la Fabrique du Loch (56), et des ressources alternatives mais ô combien précieuses et ancrées en Bretagne, comme Kaouenn Noz et la talentueuse Sabine Zadrozynski. Des personnes qualifiées nous ont proposé de l’observation et du conseil bienveillant : merci à Anne Billiet de Sillages et Annie Blandin-Obernesser.

Nous proposons donc le projet de prototypage distribué Sylvestre Orchestre pour :

Transformer l’activité biologique d’arbres en son et en musique, faire chanter les arbres pour les faire aimer.

Servir un propos pédagogique faisant comprendre et aimer les arbres autrement, par l’empathie, la poésie.

Donnant lieu à des prototypes et outils pédagogiques versés dans le bien commun de l’humanité

Et à une performance-installation distribuée, en Bretagne, au bout de 12 mois, après plusieurs hackathons citoyens.

Le projet est déposé et nous croisons les doigts pour le gagner. Comme toujours, nous ne rentrons pas dans les cases habituelles, mais c’est une marque de fabrique 😀
Un immense merci à ceux et celles qui se sont mobilisés !

Notre réponse à l’appel à projets est disponible ici.

15/01/2021 – Retour sur l’intervention « Radical Tech » avec Sciences Po, la Plurality University : leçons de crise

©Illustration Alexandra Assunçao source annonce Sciences-po.

Le CC Lab a pour objet l’adaptation aux effets du changement climatique de manière conforme aux Objectifs de Développement Durable. La manière dont les communs, la co-conception et le partage de solutions se mobilisent en situations de crises, de changements, nous intéresse tout particulièrement.

Nous étions donc très motivés pour témoigner de ce potentiel et d’exemples de chaînes de réponses dans le cadre de la crise du coronavirus 2020 qui est pour nous un vivier de leçons à tirer pour les autres crises à venir, sanitaires ou non.

Un grand merci à Daniel Kaplan pour l’invitation en compagnie d’excellents porteurs de projets en France à l’International, en partenariat avec Sciences-po Paris.

Nous invitons les personnes intéressées par la santé et les réponses invoquant les communs opérants (qui ne restent pas à l’état de data, d’open-science ou de plans sur le net, mais aboutissent à des objets dans les mains de soignants ou des personnes au terrain) à regarder les diapos 6 et 7 du déroulé. L’une décrit un processus de santé ouverte unique en France qui a permis de créer une boucle complète pour faire face à la pénurie d’équipements dans et hors milieu hospitalier.

l’autre liste 8 points concrets à corriger dans le cadre de toute pandémie qui ferait face à une pénurie de matériels en France et voudrait remplacer/réparer/fabriquer en améliorant les processus 2020 croisant communs et fabrication distribuée, proposés comme contribution.

Bien évidemment, les boucles pour relier les besoins aux actions en croisant acteurs historiques, territoires, populations, makers et entreprises, seront demain à créer dans bien d’autres domaines que la santé.

Ci-dessous l’archive vidéo de notre intervention au titre du CC Lab.

Si vous vous intéressez au potentiel des communs opérants pour tenter de résoudre en coopération des myriades de problèmes liés aux effets du changement climatique, n’hésitez pas à nous contacter 😀

Le diaporama est disponible ici.

@hugobiwan

9 février 2021 : Premiers partenaires et actions

Donc après le dépôt en préfecture de l’association Climate Change Lab au mois d’octobre 2020, notre première conférence à la rencontre nationale des Fablabs Français, puis celle donnée avec Science-Po Paris sur les « leçons de crise tirées du grenier », nous avons rejoint nos amis du projet MakersNordSud et co-organisons la première rencontre Alliance Makers Scientifiques en Santé Ouverte le 17 février. Nous épaulerons ensuite la suite du projet Africa ODD avec la Cité des Sciences.

Ces projets croisent bien commun de l’humanité, le Faire ensemble, et les Objectifs de Développement Durable, qui sont nos trois piliers.

Nous sommes heureux et fiers de ces alliances !


Nous allons procéder à l’ouverture de notre compte bancaire d’ici à la fin du mois de mars, puis il sera possible d’adhérer au Climate Change Lab (ouiiiiiii) ou de faire des dons pour nous soutenir, via Hello Asso. Ceci nous permettra de mettre en place des outils de communication et de visio fiables que nous pourrons partager.

P.S. Nous avons aussi profité de cette interview par MakeMe pour présenter le projet.

Le CClab sort de l’ombre !

Portez-vous bien !
@hugobiwan


%d blogueurs aiment cette page :