La forge d’adaptation Nord-Sud : encore une fois, si nous faisions d’un rêve une réalité ?

18/06/2021 –

Visuel temporaire – source @hugobiwan

Depuis 2019, avant la création de l’association CC Lab, nous proposons de raffiner et documenter les formes pédagogiques d’accompagnement des publics réalisant des prototypes open-source qui permettraient de faire face localement à toutes sortes d’effets du changement climatique.

Un des objectifs est de transférer les pratiques des fablabs dans d’autres espaces comme ceux des territoires publics pour faire naître des réponses alternatives et complémentaires à celles qui viennent d’en haut de manière uniforme ou s’adressent aux seuls solvables via le marché.

La semaine dernière, nous avons fait un pas décisif en finalisant une réponse collective à l’Appel à Communs pour la résilience des territoires, afin de passer à l’action avec un premier programme opérationnel sur 12 mois impliquant territoires, fablabs d’Afrique et de France, et acteurs déjà impliqués dans le projet Makers Nord-Sud.

Nous tenons ici à manifester notre gratitude pour ces partenaires dans l’amélioration et la définition d’un projet qui vise à impulser un programme d’ateliers participatifs prévu à terme sur trois ans, plus de 10 pays, deux continents, et aux livrables destinés au bien commun : la forge d’adaptations Nord-Sud.

Merci à Régis Chatellier, qui a provoqué la fertile rencontre entre le ReFFAO, le CC Lab et l’Association Internationale des Maires Francophones, à l’incroyable Ahmadou Diallo de la Airbus Africa Community, à Médard Agbayazon et Dodji Honou du Réseau Francophone des Fablabs d’Afrique de l’Ouest, à Mentzo de Winter du Labsud, à la talentueuse Constance Garnier et au Conseil d’Administration du Réseau Français des Fablabs qui a voté le soutien au projet, à David Forgeron d’Universcience et à Charlie Dreanno directeur de My Human Kit !

Merci à l’équipe de l’AIMF- ici Pierre Baillet, secrétaire permanent du réseau mondial.

Nous n’aurions jamais pensé pouvoir recevoir l’appui et les encouragements d’un réseau aussi opportun et légitime que l’Association Internationale des Maires Francophones : une trés belle rencontre avec Laurent Jaboeuf, conseiller du réseau, mais surtout des échanges très sincères sur le fond avec Pierre Baillet, le secrétaire permanent.

Kanji Ninja pour Caroline 😀 Source wiki commons.

La ninja qui a su jongler avec les textes, tableurs de budget, et à qui on décerne le titre de « Bruce Lee du curseur » s’appelle Caroline Pinton et est en alternance à l’AIMF. Battez-vous pour la recruter, elle est incroyable !


Appel à Communs Résilience des Territoires

Il existe enfin en France un appel à projets qui recense, relie et finance clairement des communs orientés vers les Objectifs de Développement Durables : il était très important pour nous d’être au rendez-vous et de candidater à la session de sélection du 18 juin. Quoiqu’il arrive, nous remercions et félicitons les organisateurs AFD et ADEME pour cette initiative qui amplifie les sillons tracés par la première fabrique des communs appuyée par l’ADEME : la fabrique des mobilités.

La totalité de notre réponse à l’Appel à Communs est consultable ici, avec le lien vers le cloud de téléchargement du budget, chronogramme, et diaporama utilisé lors de notre premier échange avec l’AIMF.

On croise les doigts !

Publié par Hugobiwan

Real/virtual - Existing/being.

%d blogueurs aiment cette page :